Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > Terra Lib’ Tour : Etape 12

Terra Lib’ Tour : Etape 12

1er avril 2020

Agro-écologie au Sénégal.2

Agro-écologie au Sénégal

En visite pour 2 mois au Sénégal dans le cadre du Terra Lib’ Tour, j’ai rejoins mon ami Papa Assane Diop, qui travaille depuis plusieurs années pour le développement de l’agriculture paysanne et l’agro-écologie. Et comme il souhaite aussi mettre les mains dans la terre, nous sommes passés voir sa petite exploitation : mangues, citrons, papayes, piments... A quand des arachides en direct du producteur ?

Plein de belles découvertes en perspectives : Forum sur l’agro-écologie, filière noix de cajou, Artemisia et une escale de 10 jours au Burkina Faso à la rencontre de producteurs.

Papa Assane Diop de l’ONG SOS Faim m’ invité à participer à un séminaire sur l’Agro-écologie au Sénégal : plus de 30 personnes, partenaires et producteurs se sont retrouvées à l’initiative de l’ONG belge Eclosio - Afrique de l’Ouest pour un partage d’expériences.

Des succès mais aussi toujours les mêmes difficultés : mauvaise équipement des exploitations familiales, Erosion hydrique, qualités des semences, divagation des animaux, appauvrissement des sols...
Mais aussi des pistes de progrès : Micro fermes et jardins partagés en milieu urbain, potagers dans les écoles pour une alimentation de qualité dans les cantines et revalorisation du métier par l’éducation.

Si les rendements en maraîchage bio peuvent être inférieurs à ceux du conventionnel sur les 1ères années, l’économie des intrants chimiques et l’amélioration de la qualité des sols sont des avantages forts à moyen termes. Mais c’est peut-être la question de la santé pour les familles de producteurs qui motive le plus les gens ici à changer leurs pratiques.

Une très riche intervention de l’APAF aura mis l’accent sur l’urgence et l’opportunité de planter des arbres fertilitaires dans les champs des paysans afin d’inverser le processus de dégradation des terres.

Car oui il y a URGENCE d’agir : dans une pays, le Sénégal, où 70% de la population exerce une activité agricole, 68% des terres arables sont dégradées, 123ha de forêts sont coupés chaque jour (pour la production d’arachides) et les pluies ont diminué de 30 à 40% en 40ans.
Les solutions sont clairement identifiées : agriculture familiale et paysanne, respectueuse de l’environnement, sur des exploitations arborées, intégrées et diversifiées, avec des productions valorisées et commercialisées localement, protégées des importations subventionnées... IL RESTE ENCORE A LES GENERALISER.
Bravo pour la travail accompli par les organisations présentes !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | Tout afficher

  • Par amour du Bien Vivre

    28 novembre 2011
    Et si l’échec programmé de Cancún s’avérait une bonne chose ? Plutôt qu’une « adaptation » au réchauffement, il pourrait permettre l’élaboration d’un nouveau mode de société. L’échec programmé de Cancún peut être la pire comme la meilleure des choses. Ce sera la pire des choses si cet échec correspond à la volonté de s’adapter au réchauffement planétaire plutôt que de le combattre. Ce choix est déjà celui des grandes firmes, avec des projets techno-scientistes comme les modifications artificielles du climat, la création d’un immense bouclier spatial autour de la terre, les puits de carbone, les arbres OGM mangeurs de (Lire la suite de Par amour du Bien Vivre)
  • La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel

    20 septembre 2011
    Communiqué Minga du 21/01/11 "L’empressement de certains acteurs de l’économie solidaire à répondre au rapport Vercamer sur l’enjeu de la labellisation comme question clé du développement de l’économie solidaire nous préoccupe. Cela traduit la gravité de l’état de dépolitisation à laquelle en est rendue l’ESS. Quel contraste avec l’époque où nombre d’initiatives de citoyenneté économique s’en réclamant ont vu le jour par refus du traitement social du chômage ! À travers ce projet de labellisation de l’économie solidaire, il ne s’agit rien moins que de gérer les exclusions, à défaut de les combattre. Parce que (Lire la suite de La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque vendredi
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le 10 juin, le 24 juin puis le 8 juillet
  3. Dinan / St-Malo : le 11 juin puis le 9 juillet
  4. Quimper / Lorient / Auray : les 17/18 juin, puis le 22/23 juillet
  5. St Brieuc / Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 23/24 juin, puis les 28/29 juillet
  6. Nantes : le 18 juin, le 2 juillet puis le 16 juillet
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 8 juillet
  8. Reste de la France : départ sous 48h-72h par transporteur - délai selon destination
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter