Passer au contenu principal
53 kb

Nos fournisseurs

Alliance Bio

L’histoire d’une reconversion

 

Alliance Bio est située dans le sud de la France, à Moncrabeau (47) et a été fondée par Jean-Christophe Chassaigne. Ancien cadre dans une entreprise de distribution, une profonde remise en question l’a poussé à revenir dans sa campagne natale, dans le Lot-et-Garonne, où ses grands-parents étaient agriculteurs auparavant. Il devient agriculteur bio en 2010 puis en 2015, il se lance dans le stockage de ses récoltes et de celles des agriculteurs alentours. En 2017, il crée Alliance Bio, avec la volonté de gérer non seulement la production mais aussi la transformation, avec notamment l’installation d’une meunerie de manière à pouvoir proposer un produit fini à ses clients, sans passer par d’autres intermédiaires. L’équipe compte aujourd’hui une petite vingtaine de personnes répartie entre l’équipe silo, production qualité, logistique…

34 kb

Des partenariats durables ancrés dans un territoire

 

Aujourd’hui, l’entreprise a tissé des partenariats avec une cinquantaines d’agriculteur·rice·s basé·e·s sur les départements du Lot et Garonne et du Gers, sélectionné·e·s avec soin pour les valeurs qu’ils partagent avec Alliance Bio, leur proximité, et leur fidélité au cahier des charges établi.

Pour Alliance Bio, une alimentation de qualité passe par la connaissance et la conscience de ce que l’on consomme.

J-C Chassaigne, président fondateur d’Alliance Bio.

60 kb
91 kb
128 kb
97 kb

La féverole, un engrais vert

Pour Jean-Christophe Chassaigne, les agriculteur·rice·s cultivent le sol avant même de cultiver les plantes. Prendre soin de son sol, c’est garantir des cultures de qualité. Pour cela, les agriculteur·rice·s d’Alliance Bio pratiquent la rotation des cultures, en alternant chaque année les cultures, et en incluant des engrais verts de manière à enrichir le sol pour lui permettre d’assurer son rôle nourricier sur le long terme. La diversité est ainsi préservée et aucun traitement chimique n’a besoin d’être utilisé. Les associations de cultures sont aussi mises en œuvre, par exemple la féverole va fixer l’azote dans l’air pour structurer le sol. Elle est détruite en début de floraison et enfouie sans-labour pour faciliter son incorporation dans le sol.

Ces pratiques vertueuses permettent également un meilleur stockage du carbone, une bonne décomposition des matières organiques en humus et rendent les sols plus perméables pour sauvegarder les ressources en eau, contribuant à une eau de qualité dans les rivières.

Les semences, symbole fort d’indépendance

Alliance Bio sélectionne les semences parmi les récoltes de l’année pour les remettre aux agriculteurs, favorisant ainsi leur autonomie ; l’objectif étant de dépendre le moins possible des grands semenciers. La plupart des graines utilisées proviennent de leurs récoltes, ce qui permet au fil du temps une réelle adaptation au terroir, à son climat et aux spécificités des sols de la région. Les variétés sont ainsi de plus en plus résistantes et mieux adaptés, ce qui permet des économies, notamment sur la ressource en eau.

744 kb

la boussole… un outil pour mettre en lumière nos critères de sélection des fournisseur·se·s

Sur les pas de la Biodynamie…

Jean-Christophe Chassaigne expérimente depuis peu la conduite de culture en Biodynamie avec l’achat d’un troupeau de bovin de la race Aubrac, qui permet de gérer les ressources de manière circulaire selon un système traditionnel : le son résiduel de l’élaboration des farines participe à alimenter les bovins, les sols laissés au repos leur sert de pâturage et le fumier de ces bovins amende les sols en matière organique. Les déchets de l’un sont les ressources de l’autre…

199 kb
124 kb
Retrouvez notre gamme de produits d’Alliance Bio sur notre boutique en ligne !

Boutique

67 kb
Passer au contenu principal

Quel(s) cookie(s) acceptez-vous lors de votre navigation ?