Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Agir Ensemble > Actions collectives > Que vivent les coopératives alimentaires autogérées !

Que vivent les coopératives alimentaires autogérées !

Beaucoup de collectif, du lien direct avec des producteurs, de la recherche de bons produits bios et abordables, de la solidarité et une bonne grosse envie de se réapproprier son alimentation… Voici les coopératives alimentaires autogérées.

Et c’est à l’initiative de la Dionycoop de St Denis et de Coopaparis dans le 18ème qu’elles étaient invitées à se réunir à l’occasion des 2èmes rencontres nationales ce samedi 16/09.

Qu’est-ce une coopérative alimentaire autogérée ?

Ce sont des épiceries de quartier ou de village, qui se créent à l’initiative de « consommateurs », gérées collectivement et de manière bénévole, permettant de faire ses achats à prix coûtant. Sous forme coopératives, associatives ou en simple collectif, elles favorisent le plus souvent l’autogestion et la responsabilité individuelle et collective. Très polymorphes, l’idée n’est pas de créer un modèle mais bien d’inventer et d’innover dans leur appellation (coopérative alimentaire, Epicerie coopérative, GASE,…), leur taille (de 20 à 400 personnes), leur organisation (adhésion, permanences…) et leurs inspirations politiques (solidarité, autogestion,…).

Ce qui les rassemble ?

Ce sont des espaces ouverts visant à créer du lien entre les membres, s’engager auprès de producteurs et être acteurs de son alimentation. Il y a également un avantage financier car les membres ont ainsi accès à des produits biologiques à prix coûtant. Beaucoup feront alors le choix éclairé de s‘orienter sur des produits de qualité, en soutien à une agriculture paysanne et locale ou issus du commerce équitable, comme nous avons la joie de proposer à Terra Libra.

L’idée des coopératives alimentaires n’est pas nouvelle. Comme le rappelle Jean-Claude Richard dans son ouvrage Dionycoop, des coopératives alimentaires autogérées dans le 9-3 / les éditions libertaires, elles existaient déjà à la fin du XIXème siècle et permettaient ainsi aux personnes les moins favorisées de se nourrir dans de bonnes conditions. Elles ont en réalité disparu avec l’émergence de la Grande Distribution dans les années 60 et la fascination des consommateurs devant la diversité des rayons.

Alors certes, la résurgence de ces initiatives et leur fleuraison un partout sur le territoire, si elle une belle occasion de fragiliser la GMS, peut questionner quant à la concurrence faite au petit commerce. Mais que faire face à une véritable lame de fond de conscience collective ? Nous souhaitons nous réapproprier nos achats alimentaires, leur redonner du sens, savoir comment sont produits nos aliments et à qui nous donnons notre argent. Différentes formes de coopératives sont apparues en même temps un peu partout en France (et les bretons étaient pionniers avec le GASE du café de la Pente à Rochefort en Terre). Groupements d’achats de particuliers, Amap’s, marchés, magasins de producteurs, supermarchés participatifs : chaque proposition répond à un besoin, une envie, et les épiceries traditionnelles gardent un rôle prépondérant.
Car c’est la multiplicité et la diversité des alternatives de consommation qui permettront de changer d’échelle, pour répondre aux enjeux énormes de transformation de notre économie alimentaire.

Merci pour cette belle journée riche de rencontres.

Etaient présents :

  • Dionycoop – St Denis (93)
  • Coopaparis – Paris 18ème (75)
  • L’indépendante – Paris 18ème (75)
  • Coopali – Champigny sur Marne (94)
  • L’épi Castelfortain – Châteaufort (78)
  • Et de nombreux projets en maturation

Plus d’infos :
Dionycoop, des coopératives alimentaires autogérées dans le 9-3 / Jean-Claude Richard - les éditions libertaires

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque fin de semaine (jeudi ou vendredi)
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le 5 juillet puis le 19 juillet
  3. St-Brieuc / Dinan / St-Malo : le 12 juillet puis le 24 août
  4. Quimper / Lorient / Auray : le 19/20 juillet puis le 20/21 septembre
  5. Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 27/28 juin puis les 25/26 juillet
  6. Nantes : le 6 juillet puis le 7 septembre
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 12 juillet puis le 13 septembre
  8. Reste de la France : départ sous 48h par transporteur - délai selon destination
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter